LOZERAY Robert

Né le 1er janvier 1901 à Dreux (Eure-et-Loir), frère cadet d’Henri Lozeray*, Robert Lozeray adhéra aux Jeunesses socialistes en 1919. Installé à Saint-Denis (Seine) en 1920, il fut secrétaire adjoint du groupe local. Membre du Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920), membre du Comité national des JC, il effectua son service militaire puis fut, en 1923, chargé par Jacques Doriot* d’une mission clandestine dans la Ruhr. Muni d’un faux passeport, il se rendit à Cologne pour organiser financièrement et techniquement la campagne des jeunes contre l’occupation de la Ruhr. Arrêté, il fut condamné à dix ans de prison en juin 1924 par le conseil de guerre de Mayence. Un amnistie lui permit, peu après, d’être remis en liberté. Il anima en 1926 le groupe SRI (Secours rouge international) de Saint-Denis.

Selon un rapport de police, il travailla comme téléphoniste à l’ambassade de l’URSS et siégea au conseil d’administration de l’Humanité en 1929. Il était indiqué comme employé sur les listes nominatives de recensement de Saint-Denis en 1931.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article119060, notice LOZERAY Robert , version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13091. — Arch. PPo. 85 et Ba/1715, janvier 1930. —V. Vouïovitch, L’ICJ en lutte contre l’occupation de la Ruhr et la guerre, Éd. de l’IC, Moscou, 1924. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément