LAUNAT Léon

Né le 6 octobre 1881 à Monclar (Lot-et-Garonne) ; répétiteur de collège, avocat, professeur de droit ; adhérent de la CGT ; militant socialiste puis communiste à Paris.

Léon Launat fut étudiant en droit à Paris, où il obtint sa licence en 1908. Il travailla comme répétiteur de collège à Figeac, puis à Paris.

En février 1920, il était adhérent de la section socialiste du VIIIe arr. de Paris. Il était également membre du courant de La Vie socialiste, situé à la droite du parti, du comité de l’Union des syndicats CGT de la Seine, et enfin du Conseil économique du travail. En avril 1920, il était candidat à la commission exécutive de la Fédération socialiste de la Seine, sur la liste de La Vie socialiste. Il écrivit à cette période dans La Voix paysanne.
Il perdit son emploi de professeur de droit à l’École commerciale de Paris en octobre 1920, à la suite de propos révolutionnaires prononcés lors du congrès de la CGT à Orléans (septembre-octobre 1920).

Toujours militant de la 8e section du Parti socialiste SFIO à Paris, Launat fut l’un des 294 signataires de la motion d’adhésion à la IIIe Internationale, dite motion Loriot-Souvarine ou Cachin-Frossard, présentée et adoptée au congrès national de Tours (25-30 décembre 1920).
Spécialiste des analyses économiques et sociales, journaliste à l’Humanité en 1921, il y publia une enquête sur le chômage. Il était membre en 1921 du Conseil d’études communistes, mis en place par le PC.
En 1922, l’Humanité annonça sa candidature au conseil national, présenté par la 8e section de la Fédération de la Seine. Par ailleurs, il était professeur à l’école du propagandiste où il donnait un cours intitulé : « Notions d’économie politique ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article116273, notice LAUNAT Léon, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., 19940459/107. — Le Congrès de Tours : édition critique, op. cit.L’Humanité, 25 février 1920, 6 avril 1920, 23 octobre 1920, 6 novembre 1920, 24 juillet 1921, 3 et 14 janvier 1922. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément