LALLEMENT Alfred, Honoré

Par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule

Né le 27 décembre 1890 à Paris (XIVe arr.), fils d’un doreur sur bois et d’une confectionneuse, Alfred Lallement, ferblantier-chaudronnier dans l’industrie automobile jusqu’en 1925 puis employé d’octroi, vint habiter Malakoff (Seine) au lendemain de son mariage célébré à Paris (également dans le XIVe arr.), le 1er août 1914, avec Marie Bellon, juponnière.

Ancien combattant, militant CGT, secrétaire général de l’Union sportive ouvrière de Malakoff depuis 1920, il fut élu conseiller municipal socialiste-communiste, le 10 mai 1925, sur la liste d’Unité prolétarienne et socialiste que conduisait Léon Piginnier. La municipalité comprenait quinze communistes et douze socialistes-communistes. Il se représenta, en vain, au scrutin de 1929 sur la liste socialiste-communiste.

Alfred Lallement, cependant, continua de militer : secrétaire de l’Union sportive ouvrière de Malakoff de 1925 à 1935, membre de la FSGT depuis 1935, membre de la commission de propagande des coopérateurs puis membre de la commission exécutive du syndicat des communaux de la Seine. Au début de la guerre, alors receveur régional de l’octroi de la région parisienne, il fut présenté pour faire partie de la délégation spéciale que le gouvernement de Vichy allait nommer mais ne fut pas retenu.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article115522, notice LALLEMENT Alfred, Honoré par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule

SOURCES : Arch. Dép. Seine, D M 3 ; versement 10441/64/52 et 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — Arch. Com. Malakoff. — État civil de Paris (XIVe arr.). — Renseignements recueillis par Claude Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément