LACOSTE G.

Par Julien Chuzeville

Postier à Paris ; militant syndicaliste ; communiste oppositionnel.

Dirigeant syndicaliste des Agents des PTT, G. Lacoste fut élu en octobre 1923 au conseil du syndicat national CGT des agents des PTT. Il était l’un des trois élus de la minorité, qui était favorable au front unique, avec Jehanne Stanko et Flouret.

Il participa à la création de La Révolution prolétarienne de P. Monatte en janvier 1925.
Lacoste signa, en octobre 1925, la lettre au Comité exécutif de l’Internationale communiste, dite Lettre des 250 (voir F. Loriot).

Le 17 janvier 1926, L’Humanité publia un communiqué du comité du 6e rayon proposant l’exclusion de Lacoste, aux côtés de Georges Leroy, A. Mahouy et César Hattenberger. Le 4 février 1926, L’Humanité annonçait que Lacoste avait été exclu du PC par le Comité central, en même temps que Fulconis.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article115068, notice LACOSTE G. par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2019.

Par Julien Chuzeville

SOURCES : L’Humanité, 14 octobre et 23 novembre 1923, et journaux cités.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément