LABROUSSE

Syndicaliste révolutionnaire et même anarchiste, ouvrier du bâtiment, semble-t-il, Labrousse fut de janvier à juin 1922 secrétaire provisoire de la CGTU naissante avec Paul Cadeau* et Totti. Il s’agit vraisemblablement de Labrousse délégué de la Fédération du Bâtiment au congrès de Saint-Étienne (25 juin- 1er juillet 1922). Son nom disparut ensuite des comptes rendus des réunions nationales.

L’identification de ce dirigeant éphémère est difficile. Il peut s’agir de Labrousse, terrassier, secrétaire du syndicat d’Argenteuil (Seine-et-Oise), présent au Comité confédéral national de février 1921, ou encore d’Adrien Labrousse*, cheminot révoqué, représentant de Charente-Inférieure au Comité confédéral national décisif du 19 octobre 1921, ou d’un autre Labrousse.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article114935, notice LABROUSSE, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

SOURCES : Comptes rendus des congrès nationaux. — Renseignements fournis par Jean Charles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément