GONIN Marius

Par Jean-Louis Panné

Né le 21 octobre 1873 à Lyon (6e arr.) (Rhône), mort le 21 août 1937 à Lyon (5e arr.) ; journaliste, syndicaliste CFTC du Rhône..

Fils de Nicolas, cocher et de Jeanne Blandine Joséphine Drevet, Marius Gonin fit ses études à l’école de la Paroisse Saint-Eucher jusqu’à quatorze ans. Il entra ensuite chez un commissionnaire en soierie pour ne plus être une charge à sa famille, puis dans un cabinet de dessin pour les fabriques. Il fréquenta les œuvres religieuses et contribua à la fondation d’un patronage avec l’abbé Deguerry. Il se lia d’amitié avec Raffin et Victor Berne et se consacra avec eux à la diffusion de La Croix. Un comité de propagande fut organisé et, pour créer un lien entre les divers comités, une feuille mensuelle, La Chronique des Comités du Sud-Est qui donnera naissance à la Chronique sociale de France dont M. Gonin deviendra le directeur.

Vers 1901, M. Gonin commença à s’intéresser au mouvement syndical bien qu’il ait connu depuis longtemps la Corporation chrétienne des employés de soierie. Fondateur en 1904 à Lyon des « Semaines sociales » dont il devint secrétaire général, M. Gonin, fut également le fondateur, en 1911, des « Semaines rurales ». Journaliste syndiqué à la CFTC, il coopéra à la formation des Écoles normales ouvrières.

En 1918, M. Edouard Payen l’appela à la charge de rédacteur en chef du Salut Public, charge qu’il assuma jusqu’en 1930. Après la guerre il contribua au redressement des syndicats chrétiens.

Il fut fondateur en 1925, et administrateur délégué pendant 5 ans du Nouveau Journal.

Il décéda le 21 août 1937 à Lyon 5ème des suites d’une longue maladie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article114450, notice GONIN Marius par Jean-Louis Panné, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 8 mars 2019.

Par Jean-Louis Panné

SOURCES :Arch. municipales Lyon. — Syndicalisme chrétien, n° 20 septembre 1937 (M. Guérin) et n° 34 novembre 1938 (J. Morienval). — Crétinon Augustin, Un apôtre du catholicisme social : Marius Gonin, Lyon Édition de La Chronique Sociale de France, 1938.— Le Salut Public, 21 et 23 août 1937. — Le Bulletin religieux du diocèse de Rouen, 4 septembre 1937. — Notes d’André Vessot, ancien secrétaire général de l’Union départementale CFDT du Rhône.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément