FRANÇOIS

Né en 1905, à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) fils de mineur, François fut employé de bureau, puis dans les Travaux publics. Vers 1930, il adhéra au Parti communiste.

En 1936, il créa le syndicat du Bâtiment de Montceau et de la région. Pendant les grèves qui durèrent tout le mois de juillet, il réussit à faire signer de nombreuses conventions collectives à l’échelon départemental. « On aurait pu signer huit jours plus tôt » confie-t-il aujourd’hui. Il fut employé aux PTT à partir de 1937. C’est lui qui lança l’idée d’un siège pour l’Union locale jusque-là hébergée chez les mineurs. Le bâtiment, qui abrite l’Union locale, est son œuvre. Avec Berbey, il s’opposa en vain, au renvoi du Parti communiste de Bannholtzer*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article114105, notice FRANÇOIS , version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

SOURCES : Arch. UD-CGT et UI de Montceau. — Entretien H. Louis — François en mars 1975. — Recherches infructueuses à l’état civil de Montceau-les-Mines, mai 1984.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément