FABRE Georges, Jean

Par Robert Debant

Né le 12 septembre 1870 à Trèbes (Aude), fils d’un plâtrier, ancien combattant de la Grande Guerre, garçon de salle au lycée de Carcassonne, inscrit à la « Libre Pensée », G. Fabre se présenta aux élections législatives de 1932 dans la circonscription de Carcassonne sous l’étiquette de « candidat socialiste révisionniste des mécontents, ancien combattant et défenseur de la classe ouvrière » ; il semble qu’il accomplit cette démarche dans un isolement presque complet. Il obtint 303 voix, soit moins de 2 % des suffrages exprimés. Le candidat du Parti socialiste SFIO, François Guichard, recueillit 5 116 voix ; celui du Parti communiste, Dominique Gimenez, ouvrier du Bâtiment, 510 voix. Le docteur Gout, radical-socialiste, fut élu au premier tour avec 10 553 voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article112463, notice FABRE Georges, Jean par Robert Debant, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Robert Debant

SOURCES : Arch. Dép. Aude, 2 M 78. — État civil de Trèbes, 14 mai 1984 : pas de mention de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément