LEBLOND Lucien, René

Par Jean-Pierre Besse

Né le 3 juillet 1903 à Mouy (Oise), mort le 9 avril 1990 à Clermont-de-l’Oise (Oise) ; maire socialiste puis communiste de Mouy de 1937 à 1940 puis de 1944 à 1947.

Fils d’un appréteur en draps, militant syndicaliste révolutionnaire avant la Première Guerre mondiale qui fut un des fondateurs du Parti communiste à Mouy, Lucien Leblond, contremaître dans une usine de chaussures, fut élu conseiller municipal socialiste SFIO en 1929. Réélu en 1935, il devint alors premier adjoint. Pivertiste, il était secrétaire de la section de Mouy de la SFIO forte, au moment du Front populaire, de 180 membres environ. En janvier 1937, à la suite de la démission du maire radical-socialiste, il fut élu maire. Licencié pour avoir fait grève le 20 novembre 1938, il ne retrouva plus de travail et acheta un fonds de commerce.

En 1940, le conseil municipal de Mouy fut dissous et son maire mobilisé. En 1942, Leblond prit contact avec la Résistance communiste et, à la Libération, il retrouva son poste de maire, cette fois avec l’étiquette communiste. Réélu en 1945, Leblond et toute la liste communiste furent battus en 1947 par une coalition de type de troisième force emmenée par le socialiste Derobert (adjoint de Leblond entre 1937 et 1940).
Lucien Leblond fut le représentant du Parti communiste lors des élections cantonales dans le canton de Mouy en 1945 et 1949. Cette année là, il obtint 1 264 voix sur 3 714 suffrages exprimés et 4 590 inscrits devançant le socialiste sortant Avinin. Les trois candidats présents au prmeier tour se maintinrent au second : l’indépendant Hector Dubois (futur sénateur ) fut élu avec 1 553 voix sur 3 857 suffrages exprimés, Leblond gagna une cinquantaine de voix (1310) et Avinin en perdit une trentaine (994).
Lucien Leblond conduisit encore la liste communiste lors des municipales de 1953. Il quitta le parti dans les années soixante etreçut les Palmes académiques en 1961.

Il fut l’un des dirigeants de l’union sportive de Mouy des années 1920 à 1958.

Lucien Leblond avait épousé à Bury en novembre 1925 Charlotte, Henriette Cafler.

Lorsqu’en 1983, Jean Sylla reprit la mairie de Mouy pour le Parti communiste, les nouveaux élus se rendirent le lendemain sur la tombe de Lucien Leblond.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article107745, notice LEBLOND Lucien, René par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 12 novembre 2010, dernière modification le 28 novembre 2010.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Oise, série M. — Interview de Lucien Leblond, mai 1980.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément