COQUELIN Robert

Par Maurice Moissonnier

Carrier à Saint-Genis-l’Argentière (Rhône).

Robert Coquelin était un militant syndical actif. Responsable du syndicat des carriers de Sainte-Foy-l’Argentière créé au cours de l’été 1936 à l’occasion du grand mouvement de grèves de juin-juillet, il fut élu secrétaire adjoint du comité intersyndical mis en place dans la région le 8 novembre 1936. Les 7 et 8 mai 1938, il fut délégué du Bâtiment au congrès de l’Union des syndicats CGT du Rhône. En mars 1939, mis à l’index par la patronat, chômeur depuis plusieurs mois, il écrivit au secrétaire de l’UD, Vivier-Merle* pour obtenir un appui, afin de trouver un emploi n’importe où, y compris dans les colonies où, disait-il, « les avantages sont importants ». Sur les conseils de Vivier-Merle, il écrivit au préfet du Rhône afin de solliciter son intervention auprès du patronat de Sainte-Foy-l’Argentière.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article106670, notice COQUELIN Robert par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 28 février 2017.

Par Maurice Moissonnier

SOURCE : Archives de l’UD-CGT du Rhône.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément