BLANDIN Petrus

Par Charles Sowerwine

Cheminot ; syndicaliste de l’Ain.

Cheminot (chef de train) et militant syndicaliste à Bellegarde-sur-Valserine (Ain) après la Première Guerre mondiale, Petrus Blandin fut délégué du syndicat des cheminots de Bellegarde au congrès de l’UD de l’Ain tenu à Bellegarde les 22 et 23 août 1920 (voir Aimé Collet*). De cette date, sinon avant, et pour au moins deux ans, Blandin fut le secrétaire général des travailleurs des chemins de fer de Bellegarde, dont les effectifs s’élevaient à 310 hommes et 6 femmes en janvier 1921. Délégué au congrès de l’UD de l’Ain tenu à Bourg le 29 janvier 1922, il semble s’être refusé, d’accord avec Marcel Nicolet, secrétaire de l’UD, à suivre la majorité qui allait constituer par la suite une UD-CGTU (voir Marie-Louise Berthon*). Lors de la renaissance syndicale à l’époque du Front populaire, on ne retrouve plus aucune trace de Blandin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article1050, notice BLANDIN Petrus par Charles Sowerwine, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

Par Charles Sowerwine

SOURCES : Arch. Nat. F7/12970, rapp. des 26 août 1920, 10 novembre 1921, 11 mars 1922. — Arch. Dép. Ain, M 772, rapp. du 27 janvier 1921.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément