CHANTESAIS Gabrielle

Née à Courçay (Indre-et-Loire).

Militante de la CGTU, Gabrielle Chantesais était signalée par un rapport de police de 1933 comme une dirigeante qui, à l’inverse de Marcel Gitton, ne « dissimule pas sa joie » à la nouvelle du retour de Moscou de Monmousseau pour le congrès confédéral de septembre. Il s’agit de la sœur de Monmousseau et de la femme de Léon Chantesais.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article104867, notice CHANTESAIS Gabrielle , version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

SOURCE : Arch. Nat. F7/13585.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément