CAYOL

Par Jacques Girault

Les Cayol ont joué un rôle important dans la vie des « rouges » à Carqueiranne (Var).

Cayol Victor, Henri, né dans la commune, le 13 novembre 1863, fils d’un jardinier et d’une cultivatrice, propriétaire, était le vice-président de la section de la Ligue des droits de l’Homme en 1920.

Son fils Cayol Adrien, Rosin, né dans la commune, le 21 septembre 1889, fils de cultivateurs, se maria à Carqueiranne, en novembre 1912. Conseiller municipal en novembre 1919, il faisait partie en mai 1922 du comité de soutien au candidat au conseil général, Alquier* mutin de la Mer Noire. Candidat le 5 mai 1929, aux élections municipales, sur la liste « d’Union républicaine et socialiste », il obtint 169 voix sur 458 inscrits. À nouveau candidat, le 5 mai 1935, sur la liste « socialiste », il obtint 198 voix sur 584 inscrits. Membre du groupe affilié à l’Union des coopérateurs du Var, il participa aux assemblées générales de ce groupement au début des années 1930. Membre de la SFIO, il était délégué au congrès fédéral en mai 1938. Il mourut à Carqueiranne, le 11 juin 1955.

Un autre Cayol, Henri, né le 16 novembre 1886, propriétaire, fut conseiller municipal de 1935 à 1944.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article104404, notice CAYOL par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 32 1 ; 2 M 7 35 1 ; 4 M 50. — Arch. Coop. du Midi. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément