CARESSE Émile (écrit parfois par erreur CARRESSE Émile ou CARETTE Émile)

Par Jean-Claude Paul Dejean

Né le 15 juillet 1899 à Bellocq (Basses-Pyrénées) ; mort le 20 mai 1962 ; membre de la Ligue des droits de l’Homme, militant socialiste, coopérateur agricole des Basses-Pyrénées.

Engagé volontaire en 1914, É. Caresse adhéra en 1925 au Parti socialiste SFIO et devint le secrétaire de la section de Puyoo-Bellocq et membre jusqu’en 1939 de la direction fédérale.

En 1928 et en 1932, dans la circonscription d’Orthez, il fut candidat aux élections législatives ; il obtint respectivement 231 voix (1,5 % des suffrages exprimés) et 341 voix (2 % des suffrages exprimés). Il représenta son parti aux élections pour le conseil d’arrondissement de 1928 dans le canton de Salies-de-Béarn (445 voix), pour le conseil général en 1931 dans le canton d’Orthez (111 voix).

Au congrès fédéral de Pau (juillet 1933) il défendit l’attitude du groupe parlementaire ; ses sympathies évidentes pour les « néos » ne l’éloignèrent cependant pas de la SFIO : il fut élu conseiller municipal de Bellocq en mai 1935, avec trois autres colistiers, sur une « liste d’union des gauches » ; il fut de nouveau candidat, au mois d’octobre 1937, dans le canton de Salies-de-Béarn, aux élections pour le conseil général. En 1936, il écrivit un sketch « lou dret cami », joué en public, où il exaltait l’union dans le village du paysan, de l’ouvrier et de l’instituteur.

Spécialiste des problèmes agraires, É. Caresse tint dans l’hebdomadaire socialiste Le Travail la rubrique agricole, il fut élu en 1934 président du syndicat des vignerons de Bellocq qui instaura pour la commercialisation, le circuit court ; en 1936, il fut membre du conseil d’administration de la première coopérative départementale de céréales. L’Union confédérée des syndicats de l’Adour lui confia la responsabilité de l’action syndicale auprès des métayers du Bas-Adour (1937).

Après 1940, un grave accident éloigna É. Caresse de toute activité militante.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article103777, notice CARESSE Émile (écrit parfois par erreur CARRESSE Émile ou CARETTE Émile) par Jean-Claude Paul Dejean, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

Par Jean-Claude Paul Dejean

SOURCE : Le Travail.

Version imprimable Signaler un complément