AUBIN André, Alphonse, Alfred

Par Robert Balland

Né le 21 avril 1897 à L’Haÿ-les-Roses (Seine, Val-de-Marne), mort le 25 juin 1958 à Nice (Alpes-Maritimes) ; employé à la Préfecture de la Seine ; militant socialiste ; maire de Sartrouville (Seine-et-Oise, Yvelines) de 1935 à 1941.

La Première Guerre mondiale avait changé la première orientation d’André Aubin. Blessé en juin 1918 et réformé en septembre, il ne put continuer son métier d’ouvrier peintre et dut se rééduquer pour entrer dans une entreprise métallurgique comme dessinateur industriel. Ensuite, après son passage au ministère des Finances, ayant satisfait à un examen d’entrée, il put faire carrière à la Préfecture de la Seine ou il devint premier commis principal. Il consacra aussi une partie de son activité à la Ligue des Droits de l’Homme (section de Sartrouville), dont il fut le vice-président, et à diverses OEuvres laïques scolaires et postscolaires dont il fut l’administrateur. Aubin était secrétaire de la section socialiste en 1930.
Candidat du Parti socialiste SFIO aux élections cantonales de 1934 pour le canton de Maisons-Laffitte (Seine-et-Oise), il le fut aussi aux élections législatives de 1936 dans la 2e circonscription de Versailles où il obtint 4 394 voix sur 28 686 inscrits et se désista pour le communiste Desmazes qui échoua. Il résidait à Sartrouville (Seine-et-Oise), dont il devint maire et exerça cette fonction du 17 mai 1935 au 16 juin 1941.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10372, notice AUBIN André, Alphonse, Alfred par Robert Balland, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Robert Balland

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise, 2 M 35, 36, 37, 38 ; M, élections cantonales (non classée). — Arch. Jean Zyromski, dossier Fédération de la Seine, « Propagande commune : fédérations de Seine et Seine-et-Oise ». — État civil de Sartrouville (6 janvier 1981).

Version imprimable Signaler un complément