AUBERT William, Kléber

Par Alain Dalançon

Né le 8 avril 1910 à Craon (Vienne), mort le 6 mars 1980 à Poitiers (Vienne) ; professeur ; militant syndicaliste du Syndicat des répétiteurs et PA, du SPES, puis du SNES, trésorier du S3 de Poitiers.

William Aubert
William Aubert
Au centre de la photo, congrès national du SNES de 1946

Fils de Valentin Aubert, cordonnier, et d’Alexida Barjault, sans profession, William Aubert fit ses études au collège de Loudun (Vienne), puis à la Faculté des Sciences de Poitiers, après son baccalauréat obtenu en 1929.

Pour payer ses études, il fut maître d’internat dans divers établissements de l’académie (Issoudun, La Rochelle et Saint-Maixent). Réformé du service militaire, il accomplit sa carrière enseignante à partir de 1936-1937, d’abord brièvement comme répétiteur au collège de Fougères (Ille-et-Vilaine), puis comme professeur-adjoint au collège Denfert-Rochereau de Saint-Maixent-l’École (Deux-Sèvres), établissement devenu lycée municipal dans les années 1950, où il termina sa carrière comme adjoint d’enseignement de mathématiques, enseignant aussi les travaux manuels.

Il épousa Jane Marie Bouhorneau, institutrice des classes élémentaires au collège de Saint-Maixent, le 4 août 1936 à Doux (Deux-Sévres) ; le couple n’eut pas d’enfant.

Willam Aubert milita dans les syndicats du second degré de la CGT, avant et après la guerre. En 1936-37, il fut responsable départemental des Deux-Sèvres du Syndicat national des répétiteurs et professeurs-adjoints affilié à la Fédération générale de l’enseignement-CGT, puis il adhéra avec son syndicat au Syndicat du personnel de l’enseignement secondaire à sa création, à la fin 1937, et resta un des responsables de sa catégorie dans la section académique de Poitiers qui comptait alors huit départements.

À la Libération, il participa à la mise sur pied du nouveau Syndicat national de l’enseignement secondaire (classique) dans son département et dans l’académie. Il participa au Congrès national du SNES de 1946 et aux suivants, pour représenter sa catégorie dans la délégation de la section académique (S2 puis S3) de Poitiers.

En 1951, militant de la tendance "B", William Aubert devint trésorier de la section académique, poste qu’il conserva jusqu’à la veille de sa retraite en 1970, y compris après la réduction de l’académie aux quatre départements du Poitou-Charentes en 1962, et après la fusion avec le Syndicat national de l’enseignement technique en 1966.

Il fit une gestion très scrupuleuse des deniers du syndicat, attirant toujours l’attention des militants sur l’évolution et les retards de la syndicalisation. Il était pour ces qualités commissaire aux comptes de la trésorerie nationale du SNES, et participait à tous les congrès de l’organisation. À partir de 1948 et jusqu’à la veille de sa retraite, il siégea à la commission administrative paritaire académique des adjoints d’enseignement. William Aubert était aussi membre de la Ligue des droits de l’Homme, et participa à de nombreuses initiatives mutualistes.

André Dufour, ancien secrétaire du S3, qui avait longtemps milité avce lui, prononça un discours d’adieu lors de ses obsèques dans l’église de Saint-Maixent.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10364, notice AUBERT William, Kléber par Alain Dalançon, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 6 janvier 2018.

Par Alain Dalançon

William Aubert
William Aubert
Au centre de la photo, congrès national du SNES de 1946

SOURCES : Arch. Nat. F 17 (dossier personnel). — Arch. IRHSES (dont S3 de Poitiers). — Renseignements fournis par la veuve de l’intéressé et la mairie de Saint-Maixent. — Témoignages oraux. — Etat civil en ligne, arch. Dép. Vienne. — Notes de Jacques Girault.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément