CAMPS Sébastien

Par André Balent

Commis d’internat au collège de garçons de Perpignan (Pyrénées-Orientales), Sébastien Camps adhérait au syndicat (CGT) des employés municipaux de la ville de Perpignan.

Le 2 janvier 1924, il fut élu secrétaire adjoint de son syndicat. Avec son camarade Antoine Serres, il fut délégué titulaire de son syndicat au comité général de la Bourse du Travail de Perpignan pour 1924.

En 1923 le syndicat des Employés municipaux était le deuxième, par ses effectifs, de l’UD-CGT des Pyrénées-Orientales : avec 1 230 timbres (sont exclus les timbres de solidarité) il se plaçait juste après le puissant syndicat des ouvriers espadrilleurs, trépointeurs et tisseurs de Saint-Laurent-de-Cerdans (1 920 timbres pris entre le 1er janvier 1923 et le 15 décembre 1923) — Voir aussi : Crouzières*, Jacques Oms*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article103511, notice CAMPS Sébastien par André Balent, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 17 octobre 2012.

Par André Balent

SOURCE : L’Action syndicale (mensuel des syndicats de la Bourse du Travail de Perpignan), janvier 1924, février 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément