CAMPINCHI Antoine

Par Antoine Olivesi

Membre des Jeunesses communistes à Marseille en 1921, alors âgé de dix-huit ans, A. Campinchi fut impliqué, avec Gabriel Péri*, au mois de février, dans l’affaire du « complot antimilitariste » mais fut laissé en liberté. Il était élève de première supérieure au lycée Thiers et préparait, avec chance de succès dit le rapport de police le concernant, l’École normale supérieure où l’un de ses frères avait déjà été admis. Son père, professeur-adjoint au même lycée, était d’opinion avancée. Lui-même faisait partie du bureau des Jeunesses socialistes en 1919.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article103497, notice CAMPINCHI Antoine par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/8286, rapport du 22 février 1921 et du 10 mars 1921. — Le Petit Provençal, 13 décembre 1919.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément