AUBERT Albert

Par Jean Gaumont, Georges Prache

Né le 7 janvier 1888 à Saint-Michel (Aisne) ; mort le 21 juin 1952 à Saint-Michel ; ouvrier mouleur en fonderie ; syndicaliste CGT, militant socialiste et coopérateur ; maire de Saint-Michel.

Ouvrier mouleur en fonderie dans sa ville natale, sa vigoureuse activité syndicale, notamment de 1910 à 1912, l’obligea à quitter Saint-Michel pour prendre du travail à Guise (Aisne). Combattant de 1914 à 1918, il reçut la Médaille militaire. Démobilisé, ses concitoyens l’envoyèrent siéger au conseil municipal qui le nomma maire socialiste en décembre 1919, début d’une magistrature qui allait se poursuivre jusqu’en 1940 lorsque le régime de Vichy le révoqua. En juillet 1919, il avait été élu à la CA de l’UD-CGT et, en mai 1924, il fut candidat malheureux aux élections législatives.
Fondateur de la coopérative de consommation « La Communale » à Saint-Michel il en devint aussitôt l’administrateur-directeur (1921). En même temps que « La Fraternelle » de Saint-Quentin, en 1928, cette Société demanda son rattachement à la Fédération coopérative régionale du Nord. En 1949, « La Communale » fusionna avec les Coopérateurs d’Escaut et Sambre. Aubert devint alors président du Comité coopératif local.
En 1944, il avait été de nouveau porté à la mairie où il demeura jusqu’à sa mort en 1952. Il était membre de la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen et chevalier de la Légion d’honneur.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10348, notice AUBERT Albert par Jean Gaumont, Georges Prache, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Jean Gaumont, Georges Prache

SOURCES : Arch. Nat. F7/12970. — Fiche biographique établie par les Coopérateurs d’Escaut et Sambre. — Le Combat, 20 mai 1922. — Le Cri, 18 mai 1929. — Fonds d’archives J. Gaumont-G. Prache.

Version imprimable Signaler un complément