CABANTOUS Jules, Célestin

Par Jean Sagnes

Né et mort à Graissessac (Hérault) : 27 septembre 1876-21 mai 1941 ; fils de mineur, ouvrier mineur lui-même ; syndicaliste confédéré ; socialiste SFIO J. Cabantous fut secrétaire du syndicat CGT des ouvriers mineurs de Graissessac dans les années 1920 et délégué mineur. En 1925, il fut élu au conseil municipal de Graissessac où il devint adjoint au maire. À la suite du décès du maire, M. Fargal*, il lui succéda à ce poste, en mai 1927, et fut réélu en 1929 et en 1935. En octobre 1934, il fut élu conseiller d’arrondissement du canton de Bédarieux (Hérault). Au moment de la scission néo-socialiste en 1933, il hésita longtemps sur le parti à prendre. Il demeura pourtant à la SFIO mais lors de la campagne électorale des législatives d’avril 1936, il patronna la candidature PSDF-USR d’Édouard Barthe* auquel s’opposait le candidat SFIO Jules Milhau*. Il fut aussitôt exclu par la section socialiste SFIO de Graissessac le 20 avril 1936. Il demeura maire de Graissessac jusqu’en 1940. En 1927, il avait été membre du CA de l’UD-CGT de l’Hérault.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article103191, notice CABANTOUS Jules, Célestin par Jean Sagnes, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 27 mars 2017.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Le Travailleur du Languedoc, 1927-1933. — L’Aube Sociale, 1936. — Renseignements fournis par la mairie de Graissessac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément