ARON Camille

Par Gilles Morin

Né le 11 janvier 1877 à Rambervillers (Vosges) ; propriétaire ; militant républicain socialiste puis socialiste d’Indre-et-Loire ; maire du Boulay, conseiller d’arrondissement (1922-1925), puis conseiller général de Château Renault (1925-1940) ; secrétaire de la fédération de la Ligue des droits de l’homme d’Indre-et-Loire.

Propriétaire à la Chauvinière par Château-Renault (Indre-et-Loire), Camille Aron était franc-maçon, membre de la Loge Les Démophiles de Tours (GOF). Initié le 9 avril 1906, il a été fait compagnon puis maître en 1908 et a fait fonction de 4e délégué de la loge en 1930/1932. Élu conseiller d’arrondissement, comme Républicain socialiste en 1922, puis conseiller général du canton de Châteaurenault en juillet 1925, il fut réélu SFIO en octobre 1931 et 1937. Il était par ailleurs maire de Boulay et président de la section de Châteaurenault de la LDH en 1937 et Président de la Fédération de la Ligue des droits de l’homme en 1929 et 1937 au moins.
Camille Aron a été fut démissionné d’office par Vichy, comme juif, puis a été interné à Drancy et déporté.
A-t-il un rapport avec Aron, candidat SFIO aux cantonales de 1945 à Chateaurenault ou Émile Aron candidat à Tours-centre à la même date ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10270, notice ARON Camille par Gilles Morin, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 25 juillet 2018.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1a/3639 ; Z/6/1907, scellé 150. — Journal Officiel du 22 août 1942. — PS-SFIO, Rapports du congrès de Paris, 1932. — PS-SFIO, Rapports du XXXIIe congrès national, Librairie populaire, 1938. — Les Cahiers des Droits de l’Homme, 1er octobre 1937.

Version imprimable Signaler un complément