BRAKA Maurice [BRAKA Moïse dit]

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

Né le 8 janvier 1895 à Bône [Annaba] (Algérie) ; ouvrier coiffeur ; syndicaliste CGTU puis CGT ; tenu par la police pour être un dirigeant communiste de Bône en 1932.

Selon un rapport de police de septembre 1932, Moïse Braka, ouvrier coiffeur et l’un des responsables du syndicat CGTU des ouvriers coiffeurs, serait « un des principaux dirigeants communistes » de Bône. 1932 est un point bas de la Région communiste d’Algérie, et la police s’acharne à poursuivre "l’ennemi" communiste selon la formule du ministre français de l’intérieur, Albert Sarraut dan son discours à Constantine en 1927.

En décembre 1935, il fut signalé comme étant le secrétaire général du syndicat de la CGT réunifiée des ouvriers coiffeurs de Bône.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article102184, notice BRAKA Maurice [BRAKA Moïse dit] par Abderrahim Taleb-Bendiab, version mise en ligne le 15 novembre 2013, dernière modification le 15 novembre 2013.

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

SOURCES : Arch. Nat. Paris, F7 13 130. — Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Constantine b/3/331 (notes de Louis Botella).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément