BOULARD Hector

Par Albert Ayache

Né le 12 octobre 1910, mort à 99 ans ; militant communiste du Maroc.

Hector Boulard, frère cadet de Marceau Boulard, fit ses études secondaires au collège d’Oujda. Après des études supérieures de lettres, licencié en philosophie, il adhéra au Parti communiste quand il se forma au Maroc en octobre 1936. Il prit la parole lors du meeting de présentation du Parti, à Rabat, le 20 décembre 1936.

Mobilisé en 1939, il fut arrêté le 5 avril 1940, traduit devant un tribunal militaire et condamné à 18 mois de prison pour n’avoir pas aux dires de ses accusateurs, salué à son passage, le drapeau d’un régiment qui défilait. Sa révocation comme professeur suivit aussitôt. Nous le retrouvons comme professeur de philosophie au lycée Lyautey à Casablanca le 1er octobre 1952. Il fut un des signataires de la lettre des 14 professeurs du lycée Lyautey qui, le 18 décembre 1952, s’interrogeaient sur la nature exacte des événements de Casablanca, mettaient en doute la version officielle, dénonçaient les sévices infligés aux militants marocains arrêtés, et la campagne d’affolement de l’opinion européenne déclenchée par le Bureau de presse de la Résidence et par le chef de Région de Casablanca. Les 14 signataires reçurent un blâme "pour avoir jeté la suspicion sur l’action gouvernementale". Hector Boulard fut renvoyé en France le 1er octobre 1953.

Il mourut une semaine avant l’anniversaire de ses 100 ans.

Il était marié avec Evelyne et père de deux enfants : Olivier et Laita.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article101610, notice BOULARD Hector par Albert Ayache, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 23 juin 2014.

Par Albert Ayache

SOURCES : Clarté, 20 décembre 1936, n° 1 organe du Parti communiste au Maroc, hebdomadaire casablancais. — Témoignage de Jean Fardel et souvenirs personnels. — La lettre des 14, publiée dans Robert Barrat : Justice pour le Maroc, Paris, 1953.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément