BOUJET Georges [BOUJET Adrien, Georges]

Par Thérèse Burel

Né le 29 septembre 1896 à Lorgues (Var) ; secrétaire d’inspection académique ; militant socialiste.

Après avoir exercé les fonctions d’instituteur suppléant dans le département du Var en 1915, G. Boujet fut mobilisé de 1916 à 1919, retrouva son emploi dans le Var de 1919 à 1921, puis passa à l’éducation surveillée à Aniane (Hérault) de 1921 à 1925. En 1925, il fut nommé en Loir-et-Cher : Romorantin, Pouillé et Sargé-sur-Braye ; détaché ensuite à l’inspection académique de Loir-et-Cher, il fut, après concours, nommé rédacteur principal en 1945, puis secrétaire en 1950 et il le demeura jusqu’à sa retraite en 1959. Il était officier de l’Instruction publique.

G. Boujet adhéra au Parti socialiste SFIO en 1921, au lendemain de la scission de Tours. Il fut secrétaire adjoint de la section socialiste de Romorantin de 1925 à 1927 et accompagnait Georges Richard* dans ses tournées électorales ; secrétaire de la section de Saint-Aignan de 1928 à 1938, la section de Paul Boncour, il évita l’éclatement de la section lors de la division du Parti en 1937 entre participationnistes et antiparticipationnistes ; il tenait tous les mois une réunion de section, organisait une fois par an une réunion publique avec Froger. Il publia aussi quelques articles dans Le Nouvelliste de Froger. Il accompagna Robert Mauger dans sa première campagne électorale. Instituteur à Pouillé, il y organisa en 1936 un rassemblement départemental important pour fêter le Front populaire. Secrétaire de la section de Blois de 1945 à 1971, il y travailla avec beaucoup de dévouement pour le Parti socialiste : rapports, exposés, motions, articles pour Le Populaire de Loir-et-Cher, prises de parole en public, en liaison avec Loustau*, Mounin*, Dufournier*. Membre du bureau départemental de la Fédération socialiste pendant de nombreuses années, très attaché à l’ancienne SFIO et anticommuniste, il quitta le Parti socialiste en 1972 après le congrès d’Épinay.

Sur le plan syndical, G. Boujet fut responsable du syndicat de l’administration universitaire et fit partie, pendant un an ou deux, du conseil d’administration national de ce syndicat, mais il estime n’y avoir joué aucun rôle.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article101584, notice BOUJET Georges [BOUJET Adrien, Georges] par Thérèse Burel, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 4 avril 2017.

Par Thérèse Burel

SOURCES : Bulletin de l’instruction primaire du département de Loir-et-Cher. — Notes de G. Boujet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément