BONNEFOY Philippe

Par R. Pierre

Né le 15 octobre 1878 à Saint-Didier-sous-Aubenas (Ardèche) ; marié ; directeur d’école supérieure et professionnelle à Toulon (Var), retraité à Aubenas ; militant de la Ligue des droits de l’Homme et du Parti socialiste dans l’Ardèche.

À Aubenas, où il vint prendre sa retraite, Philippe Bonnefoy présida la section locale de la Ligue des droits de l’Homme et milita aux œuvres laïques ; mais il apparut surtout, dès 1932, comme l’une des personnalités les plus en vue de la Fédération SFIO dont il présida avec autorité la plupart des congrès départementaux de 1932 à 1934, à une époque où s’y opposaient vivement les tendances. Bonnefoy, qui partageait les vues de Salles et de Froment, fut en 1933 délégué à l’administration de l’Ardèche socialiste, à la suite de la démission d’Émir Lardeur, mais il ne peut empêcher la disparition, le 25 novembre 1934, de l’hebdomadaire fédéral, accablé sous le poids des dettes.

Propriétaire d’une exploitation agricole, il était un membre influent du syndicat local des producteurs de fruits, ce qui fut l’une des motivations de sa candidature au conseil général dans le canton d’Aubenas, en octobre 1934 ; il obtint, au second tour, 2 162 voix contre 2 511 au candidat de la droite, conseiller sortant.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article101007, notice BONNEFOY Philippe par R. Pierre, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

Par R. Pierre

SOURCES : Arch. Dép. Ardèche, 2 M 429 ; 5 M 47 ; 10 M 100. L’Ardèche socialiste 1932-1934.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément