BOILEAU Joseph, Marie

Né à Dingy-Saint-Clair (Haute-Savoie) le 25 juillet 1873, marié, père de trois filles dont l’une d’un premier mariage, J. Boileau devint instituteur après être sorti de l’École normale d’instituteurs de Bonneville.

Fils d’instituteurs, d’origine franc comtoise, J. Boileau fit son service militaire et enseigna une année à Thonon puis, après une année à la section spéciale de Bouzaréa (Alger), enseigna en Kabylie (Michelet, Mahouda, Sidi Naaman). Sa première femme étant morte de paludisme, il fut nommé à Yaskren et se remaria en 1902 avec une jeune institutrice originaire du Tarn et qui exerçait à Tizzirt. Après un séjour à Blida (1904-1906), il revint en France et fut nommé à Montmin près d’Annecy puis à Lucinges (Haute-Savoie). Il retourna alors en Algérie avec sa famille à Guyotville (1910-1912) puis fut nommé à Alger où il exerça jusqu’en 1923, date à laquelle il dut prendre une retraite anticipée pour cause de maladie. Il habita Alger jusqu’en 1958 puis vint s’installer à Nice. Il mourut à Saint-Raphaël (Var) le 5 mai 1966.

Son activité, en Algérie notamment, fut intense, sur le plan syndical avant tout. Membre de la commission permanente du SNI, il fut secrétaire de la Fédération algérienne de l’enseignement public. Pendant la guerre il créa l’œuvre des Orphelins de guerre qui deviendra l’œuvre des Pupilles de l’École publique.

Membre du Parti SFIO, animateur de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), il en devint le président pour l’Algérie. Par ailleurs il anima des œuvres nombreuses et fonda vers 1914 une coopérative : l’Abeille algérienne.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article100681, notice BOILEAU Joseph, Marie , version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 25 juillet 2018.

SOURCE : Témoignage écrit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément