ANDRÉ Roger

Par Rémi Skoutelsky

Né le 26 mars 1907 à Paris (XVIIIe arr.) [ncec] ; employé ; volontaire en Espagne républicaine.

Roger André suivit des études supérieures qui lui permirent d’accéder à la profession d’ingénieur agricole. Employé dans l’alimentation, il adhéra à la CGT en 1926, à la suite d’une grève. Secrétaire du syndicat de l’Alimentation en 1934, il en devint permanent en 1936. Il adhéra au Parti communiste en juin 1936 et y remplit la fonction de responsable des cellules de l’Alimentation du 13e arrondissement, où il habitait. Il suivit les cours de l’Université ouvrière pendant plusieurs années pour parfaire sa formation politique et écrivit plusieurs articles dans les journaux de gauche sur les problèmes syndicaux.
Célibataire, bénéficiant d’une expérience d’infirmier militaire acquise pendant son service militaire dans le Sud-algérien, il fut volontaire dans les Brigades internationales de l’armée républicaine espagnole, à partir du 19 mai 1938. Combattant du bataillon « Vaillant-Couturier » de la Marseillaise, il rentra le 12 novembre 1938 en France, considéré comme « Très bon » par la commission des cadres du Parti communiste espagnol.
Fait prisonnier en 1940, il s’évada en août 1942 et entra dans les maquis de la Corrèze.
Roger André fut un temps secrétaire de l’AVER

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10062, notice ANDRÉ Roger par Rémi Skoutelsky, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Rémi Skoutelsky

SOURCE : Arch. AVER. — Arch. RGASPI, Moscou, 545/6.

Version imprimable Signaler un complément