BLAIN Louis, Henri

Né le 26 juillet 1888 à Wattrelos (Nord), mort en 1938. Fils de tisserands.

Un des grands noms de la CFTC. Né à Wattrelos (Nord), dans une famille pauvre, L. Blain dut prendre un emploi dans le textile où il devint ouvrier tisserand. Il s’était marié à Wattrelos (Nord) le 10 février 1919 avec Jeanne Raiter.

Formé par Victor Diligent et les sillonnistes de Roubaix, grâce à un cercle d’études particulièrement vivant, il s’affirma comme syndicaliste après la Grande Guerre. Dès lors sa vie s’identifia avec la CFTC à Roubaix-Tourcoing. Louis Blain était déjà en 1921 secrétaire de la Fédération française des syndicats professionnels du textile (CFTC). En 1922, il présenta le rapport moral lors du congrès de la Fédération Textile, tâche qu’il remplit à chaque congrès jusqu’en 1926, au moins. Il devint en 1936 vice-président de la CFTC et secrétaire général de la Fédération CFTC du Textile. Homme le plus attaqué par le patronat chrétien, il sut faire jouer la loi sur l’arbitrage dès 1937 et obtint de beaux succès. Il sut également utiliser les jeunes de la JOC pour étoffer les cadres de la CFTC dans le Nord. De 1936 à sa mort survenue le 16 février 1938 à Wattrelos, il fut membre du Conseil national économique (IIe section professionnelle, sous-section des industries textiles).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article100279, notice BLAIN Louis, Henri , version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

SOURCES : Arch. Dép. CFTC du Nord. La Circulaire confédérale. — Notes d’A. Caudron.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément