HUILLIER Albert

Par Maurice Moissonnier

Conseiller municipal socialiste SFIO de Villeurbanne (Rhône).

Né le 28 juin 1882 à Lyon (une autre source le dit né en 1875), employé, Albert Huillier fut élu conseiller municipal socialiste SFIO de Villeurbanne (Rhône) en 1919. Il fit partie, en 1921, du groupe de dix-huit élus sur 29 qui rallia le Parti communiste SFIC. En 1922, une crise secoua le conseil municipal Villeurbannais à la suite de la décision du maire Grandclément* de ne reconnaître que la CGTU comme syndicat représentatif du personnel municipal. À la suite de la démission de treize élus socialistes qui poussa Grandclément et son adjoint Alamercery* à démissionner, des élections partielles donnèrent le 22 avril 1922 la victoire aux quinze candidats socialistes. Huillier fit partie des dix-sept élus communistes restants. Ils élurent le nouveau maire communiste Paul Bernard*. Il fut exclu du PC en septembre 1924 en même temps que Bernard qu’il suivit dans la dissidence aux élections du 26 octobre 1924, lorsqu’il prit la tête d’une liste d’Union socialiste-communiste. Huillier ne recueillit que 455 voix tandis qu’au premier tour, la liste du socialiste Lazare Goujon* fut élue en entier avec plus de 5 000 voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article95421, notice HUILLIER Albert par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 14 mars 2017.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Le Cri du peuple du Sud-Est, janvier 1921. — Le Progrès, en particulier, mars-avril 1922 et octobre 1924. — Lettre de la mairie de Villeurbanne, 5 novembre 1986, pas de mention de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément