GIRAUDEAU Lucien

Par Maurice Moissonnier

Né le 22 novembre 1904 à Issoudun (Indre) ; ouvrier serrurier à Villeurbanne (Rhône).


Militant communiste, Giraudeau se vit confier au début des années 1930 des responsabilités relativement importantes. Aux élections cantonales du 7 octobre 1934, il fut présenté dans le canton de Meyzieu (Isère), proche du Rhône. Il devint membre de la direction du « rayon » de Villeurbanne en 1935 et, la même année, aux élections municipales de mai, il figura, en septième position, sur la liste du Bloc ouvrier et paysan conduite par Camille Joly* qui triompha de la liste du maire sortant, le docteur Lazare Goujon*, socialiste. Un an après un vif conflit politique l’opposa à la section de Villeurbanne et le comité de « rayon », sur demande de sa cellule en date du 10 mai 1936, prononça le 26 mai son exclusion. Il refusa alors de rendre son mandat et utilisa ensuite les colonnes du journal local de la Fédération républicaine pour attaquer ses anciens camarades. Il se livra même à des voies de fait sur la personne du conseiller municipal communiste Louis Goux*. L. Giraudeau demeura membre du conseil jusqu’au 7 octobre 1939.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article93397, notice GIRAUDEAU Lucien par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 15 mars 2017.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : La Voix du Peuple, hebdomadaire régional du PC, octobre 1934, 20 avril 1935, mai-juin 1936. — État civil et renseignements communiqué par la mairie de Villeurbanne, 8 janvier 1980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément