PICORNOT

Par Maurice Moissonnier

Facteur des postes, il fut suspendu par le ministre Goblet pour avoir été candidat en avril 1887 à des élections municipales, puis révoqué par Rouvier pour avoir formé un syndicat de postiers.
Le 27 août 1887, les travailleurs de la Guillotière l’envoyèrent siéger au conseil municipal de Lyon.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article84383, notice PICORNOT par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCE : Hubert-Rouger, Encyclopédie socialiste, Les Fédérations (Rhône), op. cit.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément