JACQUIN André, Auguste

Né à Paris, le 25 décembre 1822 ; y demeurant, 75, rue Saumure (?) (Saussure ? XVIIe arr.) ; ingénieur civil, ancien préparateur à l’École centrale des Arts et Manufactures.
Membre de la commission municipale du XVIIe arr. — Voir P. Bonnefond, commandant d’artillerie de la XVIIe légion. Par contumace, le 16e conseil de guerre le condamna, le 18 novembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il n’avait subi auparavant aucune condamnation.
Était-il affilié à l’Internationale ? À cette question, les auteurs du rapport ont répondu par un point d’interrogation.
Il arriva en Belgique le 16 août 1873 et se fixa à Bruxelles, 36, rue du Midi. Il fut gracié le 17 mai 1879. Il habitait alors Laeken. Il décéda à Bruxelles le 8 avril 1895.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62187, notice JACQUIN André, Auguste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/863, n° 6170. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Murailles... 1871, op. cit., p. 392. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté, n° 266.707 (dossier conservé). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

Version imprimable Signaler un complément