DIANOUX Honoré, Casimir, Étienne, Lucien

Architecte. Commandant, sous la Commune, au génie auxiliaire de la XVIIe légion et membre de la commission centrale du XVIIe arr., il fut condamné par contumace, le 15 juillet 1874, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée.
Réfugié à Genève, il donna gratuitement des cours de dessin au Temple-Unique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article57639, notice DIANOUX Honoré, Casimir, Étienne, Lucien , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 1776), mais son dossier manque. — Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/2328, surveillance des condamnés libérés ayant pris part au mouvement. insurrectionnel de 1871. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Murailles... 1871, op. cit., p. 399 (on le dit du XVIIIe arr.). — L. Descaves, Philémon..., op. cit., p. 83.

Version imprimable Signaler un complément