COURTILLIER

Médecin communard

Directeur général des ambulances civiles et militaires, du 9 avril au 4 mai 1871, date à laquelle il fut remplacé par le docteur Sémerie, il fut détenu à Sainte-Pélagie à partir du 20 décembre 1871 ; la 7e chambre du tribunal correctionnel de Paris l’avait en effet condamné à deux mois de prison pour usurpation de fonctions ; le docteur Courtillier avait affirmé en vain que la Commune l’avait révoqué de ses fonctions et qu’il avait voulu seulement « se rendre utile aux blessés ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article56193, notice COURTILLIER, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 mars 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/734. — J.O. Commune, 5 mai 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément