BUYAT Maurice, Joseph

Né le 8 février 1828 à Romans (Drôme) ; maçon ; communard.

Il était veuf, père de deux enfants.
Membre du comité de Vigilance du XIVe arr. sous la Commune de Paris, Maurice Buyat fut délégué au Comité central de la Garde nationale.
Maurice Buyat du XIVe arr., Darnal du XVIe, Gaillard père des Ier et XXe, Guillot du XIe, Jean du IXe, Leduc du XVe (il commandait la 5e compagnie du génie), Morel du IVe, Thirion du VIIIe (il commandait la 4e compagnie du génie) reçurent pleins pouvoirs, le 12 avril 1871, pour l’organisation des barricades dans leurs arrondissements.
Maurice Buyat avait réussi à gagner la Belgique pour se soustraire à la répression. Son arrivée est signalée à Saint-Gilles en juin 1873.
Le 4e conseil de guerre le condamna par contumace, le 28 octobre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; sa peine lui fut remise en 1879. Voir Madeleine Brulé, née Billaut.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article54347, notice BUYAT Maurice, Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/854 B. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1389). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Journal Officiel de la Commune, 13 avril 1871, réimpression, Paris, V. Bunel, éditeur, 1872. F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Note de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément