AUBEL Jean, Albert, Roger [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né le 1er octobre 1952 à Vincennes (Val-de-Marne) ; militant de la Fédération anarchiste, de la CGT puis de la CNT ; magasinier, électricien.

Il est le fils de Paulette Gallet (1922-1998), couturière, et de Charles Aubel (1917-1987), qui fut d’abord serrurier, puis ingénieur chez Gnome et Rhône puis à la Préfecture de la Seine/Préfecture de police.

Il est le compagnon d’Isabelle Hanff (voir ce nom) avec laquelle il a eu deux filles.

Après avoir obtenu un baccalauréat littéraire, il devint animateur dans un centre social avant de devenir magasinier dans un établissement de soins. Militant CGT à partir de 1974, il fut tout d’abord délégué du personnel à l’hôpital (Institut Gustave-Roussy) à partir de 1981, puis juge prud’homal de 1987 à 1995 et membre de la commission exécutive de l’Union départementale CGT 94 (1985-1995).

Depuis 2003, il est adhérent à la CNT où il est aujourd’hui secrétaire de l’ETPIC (Employés et travailleurs précaires de l’industrie et du commerce) CNT du Val-de-Marne. Il milita tout d’abord au groupe de Villejuif de la Fédération anarchiste dans les années 80, puis rejoignit le groupe Pierre-Besnard où il est toujours actif.

Avec le groupe de musiciens les Chanteurs livreurs, il a animé de nombreuses interventions de soutien à diverses luttes (lutte des mineurs anglais en 1985, soutien au Monde Libertaire en 1991, à Radio libertaire en 2006). Sa chanson Monsieur Gilou (chef du personnel) est depuis quelques années le générique de fin des Chroniques syndicales sur Radio libertaire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154867, notice AUBEL Jean, Albert, Roger [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 2 mai 2014, dernière modification le 2 mai 2014.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRE : Émissions juridiques et syndicales sur Radio libertaire. Articles dans Le Monde libertaire sur la lutte à l’Institut Gustave-Roussy. Auteur de nombreuses chansons sociales dont Froid Business, Le monde est rond.

SOURCE : témoignage direct, 2008.

Version imprimable Signaler un complément