APRAHAMIANTZ Yervan [dit Le Bulgare ou Monsieur Jean] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né vers 1900, mort au Pré-Saint-Gervais en 1972. Ouvrier imprimeur, gérant de la coopérative La Ruche Ouvrière.

D’origine arménienne et de nationalité iranienne, Yervan Aprahamiantz qui était né vers 1900 – sa mère précisait seulement que c’était en hiver – avait passé de longues années en Bulgarie (d’où plus tard son surnom de Le Bulgare) où il participa aux luttes contre la monarchie. Arrêté. il parvint à s’évader de prison et s’exila en France.

À Paris en 1930, il était en étroite relation avec les libertaires espagnols, bulgares, italiens, français et russes et plus particulièrement avec Nestor Makhno* et Voline*. Il parlait couremment les cinq langues et participa comme interprète à une rencontre entre Voline, Gandhi et Romain Rolland.

Après la Seconde Guerre mondiale il fonda et fut le gérant de l’imprimerie (coopérative ouvrière) La Ruche Ouvrière, située 10 rue de Montmorency (Paris 3e arr.), où le secondait sa femme Madeleine et où furent imprimées de nombreux tracts, affiches, journaux, brochures et livres édités par les libertaires français, bulgares et espagnols. Il y eut même, pendant le franquisme, un projet qui tourna court d’imprimer dans la cave de la fausse monnaie pour en inonder le territoire espagnol.

« Quand je l’ai connu dans les années soixante, témoigne André Bernard, c’était un homme mince à la chevelure mi-longue, grise, coiffée en arrière, au visage intelligent et doux, au front haut. »

Yervan Aprahamiantz, que l’on appelait souvent Monsieur Jean, est mort au Pré Saint Gervais au printemps 1972. A sa mort l’ambassade iranienne prétendit à une mainmise sur l’imprimerie. Tania, sa fille, déclara qu’elle y mettrait plutôt le feu. Puis comme Jean n’était pas musulman, l’ambassade se fit silencieuse. N’empêche que l’imprimerie brûla en 1980, emportant dans les flammes un lieu de subversion.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154101, notice APRAHAMIANTZ Yervan [dit Le Bulgare ou Monsieur Jean] [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 3 avril 2014, dernière modification le 3 avril 2014.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : nécrologie in Frente Libertario, Paris, n°21, juin 1972 — Article d’André Bernard in Un Paris révolutionnaire, Ed. L’Esprit frappeur, 2001.

image proposée par Rolf

Version imprimable Signaler un complément