MEURIER Claude

Par Maurice Moissonnier

Né le 6 janvier 1867 à Uchizy (Saône et Loire), mort le 12 février 1926 à Villeurbanne (Rhône) ; conseiller municipal socialiste puis communiste de Villeurbanne.

Conseiller municipal depuis le 17 mai 1908, Claude Meurier fut élu en 1919 sur la liste socialiste conduite par Jules Grandclément qui remporta les élections municipales à Villeurbanne ; il fit partie des 18 élus de cette liste (sur 29) qui, en 1921, rallièrent le Parti communiste. Lorsqu’en mars 1922, Jules Grandclément prétendit ne reconnaître que le syndicat des employés municipaux favorable aux minoritaires de la CGT, une crise éclata au conseil municipal de Villeurbanne qui aboutit, à la suite d’élections partielles, à l’élimination de Grandclément et de son premier adjoint Jean Alamercery et à la rentrée de socialistes au conseil.

Meurier soutint le nouveau maire communiste Paul Bernard mais, lorsque celui-ci constitua une liste communiste-socialiste aux élections municipales d’octobre 1924, il ne le suivit pas. Il ne figurait pas sur la liste d’abord élaborée par les instances du parti pour ces élections mais au premier tour, le 26 octobre, il occupa la cinquième position, recueillant 2 858 voix. La liste socialiste conduite par le docteur Lazare Goujon triompha avec plus de 5 100 voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article121983, notice MEURIER Claude par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 15 mars 2017.

Par Maurice Moissonnier

Claude Meurier,

SOURCES : Le Progrès, Lyon-Républicain, mars 1922 et octobre 1924. — Bibliothèque marxiste de Paris, microfilms. — Renseignements fournis par la mairie de Villeurbanne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément