MARTINEZ Antonio

Volontaire en Espagne républicaine.

Militant communiste d’origine espagnole qui militait à Villeurbanne (Rhône), Antonio Martinez retourna en Espagne dès le mois d’août 1936 pour participer à la défense de la République. Au bout de quelques mois, réformé, il dut revenir en France mais, son fils ayant été tué le 6 février 1937 sur le front de Teruel, il obtint l’autorisation, en dépit de son âge et d’un défaut visuel grave, d’aller le remplacer. Il fut alors affecté à un état-major.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article120689, notice MARTINEZ Antonio, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 15 mars 2017.

SOURCE : La Voix du peuple, 7 mai 1937.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément