CHIRAT Marius

Par Maurice Moissonnier

Né à Louhans (Saône-et-Loire) le 12 octobre 1882, mort à Lyon IIIe arr. (Rhône) le 27 août 1954.

Militant socialiste SFIO avant 1914, M. Chirat fut élu le 30 novembre 1919 conseiller municipal de Villeurbanne (Rhône), localité où il résidait. Il le demeura jusqu’au 7 mai 1922. Il fit partie du groupe des dix-huit élus municipaux (sur vingt-neuf) qui opta en 1921 pour le PC-SFIC et il assuma les responsabilités de trésorier de la section communiste de Villeurbanne. Lors de la crise qui secoua le conseil municipal de Villeurbanne en 1922 — à la suite de la décision du maire, Grandclément*, de ne reconnaître que le syndicat unitaire des employés municipaux — il soutint la position du maire. Aux élections du 26 octobre 1924, son nom ne figurait cependant pas sur la liste des propositions de candidatures élaborée par la Fédération. Il fut finalement candidat et obtint personnellement 2 874 voix. La liste ne fut pas élue et ce fut celle du Parti socialiste conduite par le Dr Lazare Goujon* qui l’emporta. M. Chirat fut à nouveau conseiller municipal du 19 mai 1935 au 7 octobre 1939 (installation d’une délégation spéciale).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article105716, notice CHIRAT Marius par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Le Cri du Peuple du Sud-Est, 22 janvier 1921. — Archives de l’Institut du Marxisme-Léninisme (Moscou), photocopies déposées à l’Institut Maurice Thorez, 11 octobre 1924, Bobine 91. — Le Progrès, 27 octobre 1924. — État civil de Villeurbanne, 8 janvier 1980.

Version imprimable Signaler un complément