BOISSEL Jean

Par Jean Maitron

Né le 24 août 1895 à Montpezat (Ardèche) ; instituteur à Villeurbanne (Rhône) ; syndicaliste.

Fils d’un instituteur, Jean Boissel fut élève de l’École normale de Lyon (1911-1914). En 3e année, il adhéra, avec deux camarades de promotion, au Parti socialiste. Mobilisé en décembre 1914, il fut démobilisé en 1919.

Nommé instituteur à Villeurbanne, membre du syndicat (qui devint syndicat unitaire, par la suite), il faisait des causeries aux Jeunesses syndicalistes ouvrières. En 1921, il reçut, du ministre Léon Bérard, un avertissement pour appartenance au Groupe syndicaliste révolutionnaire de la région du Centre-Est dont il ignorait l’existence. Néanmoins il poursuivit son œuvre d’éducateur auprès des Jeunesses syndicalistes de Lyon. Devenu secrétaire pédagogique du syndicat, il fut chargé d’une étude sur l’enseignement de l’histoire et sur les manuels en usage en nos écoles.

En octobre 1923, il succèda à Paul Moulin au secrétariat du syndicat, mais, atteint de fièvre typhoïde, n’exerça que quelques mois ces fonctions. En octobre 1924, une scission intervint dans la section syndicale, avec la création d’un syndicat autonome. Sa santé ne lui permettant plus de militer de façon active, Jean Boissel resta inscrit au syndicat unitaire duquel il devait démissionner quelques années plus tard, à la suite de graves désaccords avec le secrétaire Paul Moulin.

En 1935, lors de la fusion, il adhéra au SNI.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article100736, notice BOISSEL Jean par Jean Maitron, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 14 mars 2017.

Par Jean Maitron

SOURCE : Rens. du militant (1983).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément